ENDURANCE

Endurance – 23h60 du Mans 2015 : Des coups de théâtre qui font grandir pour le Team Igol Academy


 

23h60 du Mans 2015 : Des coups de théâtre qui font grandir pour le Team Igol Academy

 

Une course difficile avec une mécanique plus que capricieuse pour le coup.

 

Vendredi les essais se déroulent sans encombre. Les pilotes sont plus que satisfait de la recette chassis, moteur, pneumatiques. Nos choix ont été les bons.

 

Mais là, surprise ! En démontant le moteur pour faire les points de contrôle avant les essais de nuit, les mécanos découvrent un moteur serré. Pourtant ce dernier avait été reconditionné la semaine avant la course. Le staff mécanique prend le risque est le referme afin de valider les trois tours de nuit obligatoire dans le règlement.

Dans la nuit de vendredi à dimanche, le staff mécanique met tout en œuvre pour que le moteur tienne. 6h00 du matin le moteur est remonté. Petite pause pour les mécanos… 8h30 le moteur est rodé dans les stands…

 

Essais Warm up, les pilotes s’élancent un à un sur la piste… le staff valide les roues et disques de frein neuf.

14h00 : départ la moto 48 se place à la 3ème place, et continue sa croisière jusqu’à la panne électrique : « une fiche déchirée dans une causse ! ». L’arrêt de la moto aura été de 4 minutes (intervention efficaces).

3h00 du matin : casse de l’axe de sélecteur à travers le moteur. Cette panne doit normalement ne prendre que 10 minutes.

 

Malheureusement pour pouvoir accéder aux carters il faut basculer le berceau moteur. Une énorme perte de temps qui coutera cher : 45 minutes d’arrêt ! La moto ressort à la 12ème place.

Ils conserveront cette place au classement, elle est la leur pour cette année.

 

Mélanie CASAZZA tient à saluer le professionnalisme de l’ensemble du team qui n’a à aucun moment baissé les bras. Les pilotes, mécanos, panneauteurs et intendances : « Tout le monde s’est battue jusqu’au bout pour l’honneur du team et de ses partenaire qui croient en nous . Une course difficile quand on pense aux mécanos qui ont fait 48 heures sans dormir. »

Grandis de cette expérience, ils reviendront l’année prochaine aux 23h60 du Mans pour chercher la première place.

 

Comment here