ENDURANCE

LA YAMAHA R1 MICHELIN DU GMT94 ACCROIT SON AVANCE EN TETE DU CHAMPIONNAT DU MONDE


 

LA YAMAHA R1 MICHELIN DU GMT94 ACCROIT SON AVANCE EN TETE DU CHAMPIONNAT DU MONDE

 

La Yamaha R1 Michelin du GMT94 termine les 8 heures d’Oschersleben sur la deuxième marche du podium après une course riche en rebondissements.

Après un départ solide de David Checa, deux motos s’échappaient rapidement, la N°111 suivie par la N°94.

Deux heures avant l’arrivée, Mathieu Gines se faisait piéger par de l’huile et du liquide de refroidissement répandus par un concurrent sur une piste déjà détrempée. Il aura fallu moins de cinq minutes aux mécaniciens du GMT94 pour changer carénage, réservoir, selle, tableau de bord, guidon, roues et faire le plein d’essence. Kenny Foray reprenait le guidon en quatrième position un demi-tour derrière la N°8 et la N°13.

Après une demi-heure de pace-car suivie d’une heure et demie d’efforts Kenny Foray et la Yamaha R1 Michelin du GMT94 franchissent la ligne d’arrivée en seconde position.

Christophe Guyot : « Nous sommes arrivés en Allemagne avec sept points d’avance au championnat du monde. Nous repartons avec un capital de 21 points et nous consolidons ainsi notre position avant la finale qui se jouera aux 24 heures du Mans. Tous les ingrédients, dont la pluie, ont été réunis pour que cette course soit intense et riche en émotions. Une course de pilotes qui ont dû tout donner du début à la fin. Une course de mécaniciens sans qui le podium était impossible. Le circuit d’Oschersleben nous réussit depuis toujours. Nous y apprécions à chaque fois l’accueil exceptionnel, la passion et l’amitié que porte l’Allemagne à l’endurance. »

David Checa : « Je suis ravi. On a fait une super course. La stratégie du team a été payante à tous les niveaux et moi je suis vraiment heureux d’être là à Oschersleben. C’est un circuit que j’adore. Après y avoir gagné à deux reprises les 24h, être encore sur le podium aujourd’hui après une course aussi belle est une vraie satisfaction.»

Kenny Foray : « Je suis vraiment content de tout ce qui s’est passé. Les deux derniers relais ont été vraiment durs car il fallait que je pousse tout le temps. Je savais que Christophe était derrière le panneau pour me mettre les écarts et qu’il fallait qu’à chaque tour je gagne des secondes. Et quand 5 tours avant la fin il m’a mis « P2 OK » c’est devenu plus facile. »

Mathieu Gines : « Je suis désolé pour le team. Quand j’ai rattrapé le safety-car dans la descente, il y avait une trace d’huile ou de liquide de refroidissement que je n’avais pas repérée au tour précédant et j’ai perdu l’avant en entrant dans le virage. Je suis extrêmement déçu d’avoir fait tomber la moto mais quelle satisfaction d’avoir récupéré cette deuxième place. Je me suis régalé sur le mouillé comme sur le sec. La moto, les pneus et le team sont top. Bravo à Kenny et David pour le travail qu’ils ont fait. »

 

Crédit photo PSP

 

Comment here